Bonjour     visiteurs jour : 28     Total clics   :   135887

 


Coucou et merci Merci            

Musique Maestro !






 
Clics 1168

 

HELENE GRIMAUD PLAYS BACH HARPSICHORD CONCERTO BWV 1052


 

 BAYERISCHES KAMMER RUNDFUNK ORCHESTRA
Concerto I in D minor, BWV 1052
Allegro
Adagio
Allegro


Harpsichord solo, violin I/II, viola, continuo (cello, violone)
This harpsichord concerto is thought to be based on a lost violin concerto in D minor which was later arranged as an organ concerto in 1728 for use in two of Bach's cantatas; the first two movements for the sinfonia and first choral movement of Wir müssen durch viel Trübsal in das Reich Gottes eingehen, BWV 146 and the last movement is in Ich habe meine Zuversicht, BWV 188. The original is probably one of Bach's earliest concertos and is very virtuosic, in a similar manner to Antonio Vivaldi's Grosso Mogul violin concerto, RV 208, which Bach knew and transcribed for solo organ, BWV 594.


The harpsichord transcription was made by transferring the ripieno string parts without alteration and considerably augmenting the solo part for harpsichord to make it as comparatively virtuosic as the original must have been, as well as adding chords to fill in the harmony and figurative developments in the left hand. This is particularly notable in the first and third movements; in the second movement, however, the left hand almost exactly duplicates the ripieno continuo part, and the right hand plays a melody that is probably taken directly from the original violin part.


The first and third movements share a similar harmonic structure based upon which the movements can be divided into four sections. The opening section of both movements gives the theme in the tonic (D minor) followed by a statement of the theme in the relative major (F major). The second section modulates to the dominant (A minor) and then its relative major (C major). The third section modulates to the subdominant (G minor) and its relative major (B flat major). Finally, the fourth section gives a recapitulation of the theme in the tonic, with no subsequent major key statement.


This concerto has remained the most popular of the collection from the 19th century onwards; Felix Mendelssohn played it and Johannes Brahms wrote a cadenza for it; the first publication of it was in 1838 by the Kistner Publishing House. It was often played and recorded with the piano in the 20th century, though with the rise of historically informed performance from the 1960s, it is now regularly played on the harpsichord again.


There also exists a version of this harpsichord concerto transcribed by C. P. E. Bach in 1733 or 1734, listed as BWV 1052a; it is not executed particularly well but shows that the process was studied in Bach's household. (Wikipedia)

 Radio bavaroise CHAMBER ORCHESTRA

Concerto I en ré mineur, BWV 1052
Allegro
Adagio
Allegro

 

Clavecin, violon I / II, alto, basse continue (violoncelle, violone)
Ce concerto pour clavecin est pensé pour être la base d'un concerto pour violon perdu en ré mineur qui a ensuite été organisé comme un concerto pour orgue en 1728 pour une utilisation dans deux des cantates de Bach, les deux premiers mouvements de la sinfonia et premier mouvement choral Nous devons par beaucoup de tribulations entrer dans le royaume de Dieu, BWV 146 et le mouvement de la charge est dans J'ai ma confiance, BWV 188 L'original est sans doute l'un des premiers concertos de Bach et est très virtuose, d'une manière similaire à Grosso Mogul le concerto pour violon d'Antonio Vivaldi, RV 208, que Bach connaissait et transcrit pour orgue solo, BWV 594
La transcription clavecin qui a fait par bague de transfert le ripieno parties de cordes sans altération et en augmentant considérablement la partie solo pour clavecin pour le rendre aussi relativement virtuose que l'original doit avoir été, ainsi que l'ajout des accords de remplir les harmonies et figuratives développements dans la main gauche. Cela est particulièrement notable dans les premier et troisième mouvements. Dans le deuxième mouvement, cependant, la main gauche reprend presque exactement la partie ripieno de continuo, et la main droite joue une mélodie ne sont probablement prises directement à partir de la pièce d'origine de violon


La première et troisième mouvements partagent une structure harmonique similaire sur la base desquels les mouvements peuvent être divisés en quatre sections. La section d'ouverture de deux mouvements donne le thème de la tonique (ré mineur) Suivi par une déclaration du thème en la majeur relatif (fa majeur). La deuxième section module à la dominante (la mineur), puis son relatif majeur (do majeur). La troisième section module à la sous-dominante (sol mineur) et son relatif majeur (si bémol majeur). Enfin, la quatrième section donne une récapitulation du thème à la tonique, sans offre subséquente de déclaration clé majeure.


Ce concerto est resté le plus populaire de la collection du 19ème siècle; Felix Mendelssohn joué et Johannes Brahms écrivit une cadence pour elle , la première publication de ce que, en 1838, par la maison d'édition Kistner. Il a été joué et enregistré Souvent avec le piano dans le 20ème siècle, mais avec la montée de l'exécution historique des années 1960, il est maintenant joué du clavecin régulièrement de nouveau.

 


Il existe donc une version de ce concerto pour clavecin de CPE Bach transcrit dans 1733 ou 1734 répertorié comme BWV 1052a; elle n'est pas particulièrement bien exécuté mais montre le processus fait ce Études à la maison de Bach. (Wikipedia)

 

Concerto pour clavecin

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 27-7-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    362049   dont aujourd'hui :   28    En ligne actuellement :  1      Total des clics   135887